L'acupuncture : une médecine préventive chinoise millénaire

L’acupuncture : pour rester en bonne santé #2

Interview du Dr Robert Corvisier, médecin généraliste, spécialisé en acupuncture.

2ème partie : Les principes généraux de l’acupuncture.

 

 

Se soigner avec l'acupuncture, Dr Robert Corvisier

Le Docteur Corvisier, est médecin généraliste, spécialisé en acupuncture. Il a enseigné l’acupuncture à la Faculté de Médecine de Tours, a mené des recherches sur l’action de l’acupuncture à l’Hôpital européen Georges Pompidou et vient de publier « Soigner avec l’acupuncture »,   édité chez Dunod.

J’ai souhaité souhaité l’interviewer pour qu’il nous  explique comment l’acupuncture peut non seulement soigner, mais aussi nous permettre de rester en bonne santé. 

Préalablement, nous avons vu que l’approche de maladie en acupuncture était radicalement différente de l’approche en médecine occidentale.

Nous abordons dans cette 2ème partie, les principes fondamentaux de l’acupuncture et comment cette médecine nous invite à penser autrement.

Pour écouter la 1ère partie, c’est ici : L’acupuncture pour rester en bonne santé #1

Bonne écoute 😉

Rémi

 


Extrait

Quels sont les principes généraux de l’acupuncture ? 

Dr Corvisier : Il y a 3 ou 4 principes généraux qui sont les socles indispensables à connaître. Il faut d’abord bien comprendre la notion de la dualité Yin et Yang qui est la première base de l’acupuncture. Vous savez que le concept de Yin et de Yang est dérivé du taoïsme dont la philosophie est liée à la dualité cosmique au sein de laquelle nous vivons. Toute maladie, quand elle se déclenche, est soit trop Yin soit trop Yang. Pour être parfaitement en bonne santé il faut qu’il y ait autant de Yin que de Yang

Yin et le Yang ? Pour être simple, il s'agit d'un concept qui met en scène la relativité des phénomènes au travers de la dualité de tous ce qui existe comme le froid et la chaleur, le noir et le blanc, le haut et le bas, le ciel et la terre, la matière et l'énergieAlors qu’est ce que le Yin et le Yang ? Pour être simple, il s’agit d’un concept qui met en scène la relativité des phénomènes au travers de la dualité de tous ce qui existe comme le froid et la chaleur, le noir et le blanc, le haut et le bas, le ciel et la terre, la matière et l’énergie, etc. Par exemple le froid est Yin par rapport à la chaleur qui est Yang, le bas est yin par rapport au haut qui est yang, la matière est Yin par rapport à l’énergie qui est Yang. Pour que les choses soient parfaitement équilibrées il faut que ces deux potentialités qui vivent ensemble dans le mouvement s’harmonisent sans qu’aucune ne dépasse l’autre…

Prenons un exemple clinique: un patient peut consulter parce qu’il a été soumis à un coup de froid dans son jardin et qu’il a mal derrière la cuisse. Il dit que cette douleur, derrière la cuisse, ressemble à une sciatique et qu’en prenant une douche chaude ou un bain chaud cela le soulage. Alors on dira qu’il manque du Yang à l’endroit douloureux, il manque du chaud sur la partie postérieure de sa cuisse, à l’endroit de la douleur sciatique sur le méridien de Vessie qui se situe en arrière de la cuisse. Le traitement avec les aiguilles d’acupuncture sera alors d’apporter de la chaleur sur ce méridien pour enlever la douleur.

Cet équilibre entre le Yin et le Yang est une des premières grandes notions à bien comprendre. Chaque fois qu’il y a une pathologie quelle qu’elle soit, il faut la polariser en Yin ou en Yang. Un autre exemple peut être évoqué: à la suite, par exemple, d’un choc émotionnel, il y a fréquemment des montées de chaleur vers le haut du corps. Cette monté de chaleur qui peut correspondre à une rougeur du visage avec des sueurs est significatif d’un mauvais équilibre yin yang. En effet, la monté émotionnelle peut engendrer un excès de Yang donc de chaleur en haut du corps.

J’assimile souvent cette notion de Yin et de Yang au froid et à la chaleur parce que c’est simple et que les patients la comprennent facilement. En réalité, dans toutes les choses du monde il y a deux aspects Yin et Yang qui sont en situation de relativité et dont le déséquilibre mène à une maladie. Par exemple le haut du corps est Yang, le bas est Yin donc le ventre est Yin, le thorax est Yang. Il y a cette sorte de relation indispensable et automatique dans tous les phénomènes comme la nuit qui succède au jour dans le mouvement perpétuel du temps. La nuit est Yin, et c’est plutôt le froid qui domine. Le jour est Yang et c’est plutôt le chaud qui domine. Même en hiver, souvent, les journées sont plus chaudes que les nuits. Dès qu’un patient se présente, il faut que le thérapeute comprenne si globalement les signes cliniques évoqués sont plutôt Yin ou plutôt Yang. Là, non seulement l’interrogatoire est indispensable mais l’examen de la langue et des pouls, en particulier prend toute sa valeur.


Ecoutez l’intégralité de cette 2ème partie. Vous découvrirez deux autres principes fondamentaux de l’acupuncture et comment cette médecine nous amène à penser autrement. 

Cliquez sur Play pour l’écouter ou faites un click droit ici pour le télécharger.


Faites part de votre avis dans les commentaires afin que je puisse améliorer la qualité de mes podcasts et pour suggérer un thème d’interview

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.