Michel Jonasz à 50 ans : Tellement de choses encore à faire

Michel Jonasz à 50 ans : « Tellement de choses encore à faire »

Après une longue période, de formation et de congés, je reprends le fil de l’écriture et de partages. Mon dernier article était consacré à une chanson, cet article continue la série sur le temps qui passe, les 50 ans et le rapport à la vieillesse, et ce, en chanson.

Aujourd’hui, je partage avec vous mon admiration pour Michel Jonasz, auteur-compositeur, dont les chansons m’accompagnent depuis déjà 40 ans !

Ce matin, j’écoutais le disque Soul Music Airlines, un disque qu’il a enregistré un peu avant ses 50 ans (il en a maintenant 71 !) et qui contient justement un titre sur ce thème. Et pourtant, ce titre s’appelle 5 Ans… Je ne m’en étais jamais rendu compte, car à l’écoute, on fait peu la différence « ça y est, j’ai 5 ans » ou « ça y est, j’ai cinquante » peuvent raisonner de la même façon, la dernière syllabe n’est pas accentuée. Et puis « Cinq ans. Tant d’années passées déjà », la liaison entretien la confusion. Mais le décompte ne laisse aucun doute.

« Combien de saisons ? 200.
Combien de mois ? 600.
Et les jours ? 18200. »
C’est bien de 50 ans dont il nous parle.

Alors pourquoi ce titre ?

« En fait, je suis toujours aussi jeune, mais ça se voit moins. »

J’ai trouvé la réponse dans une interview donnée à l’Express à la sortie de l’album en 1997 

« Je ne me sentais pas si différent de la veille. En fait, je suis toujours aussi jeune, mais ça se voit moins. Pour tout dire, l’anniversaire de mes 5 ans m’a plus marqué. Je l’ai vécu de façon bien plus intense que celui-ci. Je ne vois pas tellement de différence entre l’enfant que j’étais alors et ce que je suis aujourd’hui. Ce « je » qui regardait le monde n’a pas changé. Le fil qui relie à l’enfance ne se casse jamais. »
Cette chanson et les propos de Michel Jonasz raisonnent très fort pour moi, car j’ai le souvenir d’avoir dit à mon père, lorsque j’avais 5 ans : « Papa, on a le même âge. moi, j’ai 5 ans et toi tu as Cinquan….. tant » (difficile à écrire, mais je pense que vous m’avez compris.). Et comme pour boucler la bouche, mon père est décédé, juste quelques semaines après mes 50 ans !

Tellement de choses encore à faire

La chanson est très courte, mais le message est clair :
Tellement de choses encore à faire :
Nager l’océan,
La neige et le vent,
L’océan.
Se préparer pour l’imprévu,
Attendre encore l’inattendu.

 
Et vous, que vous inspire cette chanson ? Comment avez-vous vécu ce passage à la cinquantaine.. ? Si ce passage est récent, quelle est aujourd’hui votre principale préoccupation ?  
Laissez vos réponses dans les commentaires ou adressez moi directement un message via le formulaire contact.
 
Bonne semaine.
Rémi

« Je suis persuadé qu’on n’est pas obligé de vieillir avant de mourir. »

Vous pouvez également lire :
 
« Je fais des choses qui me plaisent et ont du sens pour moi, que vouloir de plus ? J’essaie d’appliquer ma philosophie du bonheur qui est la même depuis des décennies: être dans le moment présent, vivre chaque instant le plus intensément possible »
 
et à la question « Comment aimeriez-vous être dans dix ans  ? »
« Jeune ! Je suis persuadé qu’on n’est pas obligé de vieillir avant de mourir. Le corps peut durer longtemps, plus longtemps qu’on le croit. Malheureusement, on se laisse influencer par ceux qui pensent autrement. »
Crédit photos : 
Par THIPLO [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], de Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.